• 1

Recherche

IMG 20160701 093726

Pendant notre voyage en Hollande, nous avons fait un rapide arrêt au quartier général d'Atami, à Rosmalen. On en a profité pour visiter leur bureau et interviewer Wilma Bakkers, la directrice opérationnelle de la société. On souhaite remercier toute l'équipe d'Atami pour nous avoir reçu chaleureusement !

IMG 20160701 091528Bonjour Wilma, Pourrais-tu te présenter aux lecteurs d'Hortinews ?

Je m’appelle Wilma Bakkers. J'ai commencé à travailler pour ATAMI il y a 14 ans. J'ai démarré dans la comptabilité. Un an plus tard, Erwin (PDG d'ATAMI BC) m'a demandé de devenir directrice opérationnelle. Actuellement, je suis plus dans une position de directrice tout court. Je n'avais pas de grosse expérience dans l'horticulture quand j'ai démarré. Mais j'ai énormément appris depuis. Ma seule expérience était avec mon propre jardin. Donc toute la connaissance que j'ai pu accumulé sur le sujet est grace à mon travail chez ATAMI.

Pourrais-tu nous en dire plus sur l'histoire d'Atami ?

Erwin a démarré la société dans le grenier de sa propre maison en 1997. Il remplissait les bouteilles d'engrais, préparait les recettes et livrait les produits lui même ! Il a déménagé à Rosmalen en 2000, après être passé par Hilversum, Bussum et Lexmond. Il a reçu ici sa première machine pour remplir automatiquement les bouteilles. Il a ensuite démarré le recrutement et nous avons maintenant 40 employés qui travaillent en Hollande, 10 en Espagne, 9 en Angleterre et 1 en France. Nous sommes en train de recruter une seconde personne en France. Pour le marché américain, nous travaillons avec une autre société, qui distribue nos produits. Nous avons confié la distribution américaine à une autre société car Erwin et moi-même ne pouvons pas être partout en même temps.

IMG 20160701 091519Pourquoi "Atami" : ça sonne comme un mot japonais ! 

Cela signifie "Ici me voila" en Papiamento, qui est une des langues officielles des Îles Curaçao. Erwin, le fondateur vient de cette île. Quand il a démarré dans le business il a dit "Ici me voila". (source wikipedia : Curaçao fait partie du groupe d'îles de petites Antilles appelé « Îles Sous-le-Vent ». L'île se trouve au large des côtes du Venezuela, dans la mer des Caraïbes, entre les autres îles des Antilles néerlandaises d'Aruba et de Bonaire, ces trois îles étant quelquefois appelées sous le sigle îles ABC. Curaçao (Kòrsou en papiamento) est une des îles Sous-le-Vent aux petites Antilles, Caraïbes, formant un État autonome au sein du Royaume des Pays-Bas depuis la dissolution de la fédération des Antilles néerlandaises le . Sa capitale est Willemstad)

Quels sont les buts d'ATAMI ?

Le ciel est la limite ! C'est ce que nous répétons. On regarde ce que les gens veulent et demandent. Quand quelque chose devient trop facile pour nous, on essaye un nouveau produit, une nouvelle société ou quelque chose de complètement différent. Donc oui, le ciel est notre limite.

Pourquoi la gamme "ATA Organic" est elle devenue "ATA NRG" ? 

C'est car ses produits sont à la fois organiques et minéraux. Ils ne sont pas totalement bio et nous ne voulons pas rendre les consommateurs confus. On a donc décidé de les appeler NRG. On a changé le nom afin que les gens sachent que la composition est majoritairement bio, mais pas à 100%. Certains le sont à 70%, d'autres à 90%. Mais nous ne souhaitons pas les appeler "bio" tant qu'ils ne le sont pas à 100%

Envisagez-vous de lancer des engrais/additifs pour les plantes 100% bio ?

Je ne sais pas encore. Les consommateurs veulent faire pousser des bonnes plantes, légumes etc. Mais la production est beaucoup plus basse quand on utilise des engrais 100% bio. Si vous rajoutez des engrais minéraux, les plantes vont pousser plus vite, plus fort avec une plus grosse production. Peut-être allons-nous nous diriger vers des produits 100% bio, mais pas tout de suite. Potentiellement dans le courant de l'année, nous allons pouvoir démarrer de nouvelles aventures. Ca prend environ 2-3 ans pour concevoir un bon produit, ensuite il y a plein de papiers et de tests officiels à faire. En règle général, il faut environ 5 ans pour sortir un produit 100% bio sur le marché.

IMG 20160701 092135

Un de vos produit récent est le RootBastic, allez-vous lancer de nouveaux produits ?

Pas pour le moment. Nous sommes actuellement très occupé avec de l’administratif et l'enregistrement de nos produits en France. On va lancer de nouveaux produits mais avec une autre marque “Wilma’s Lawn and Garden”. Il y aura donc une nouvelle marque et des nouveaux produits qui seront lancés bientôt sur le marché français.

Pourrais-tu nous en dire plus sur cette nouvelle marque ?IMG 20160701 100753

Son nom est “Wilma’s Lawn and Garden” et c'est pour la production de légumes, aromatiques, fleurs etc dans un potager d'intérieur. On veut le lancer partout en Europe. On a déja démarré en Hollande. Il y a des engrais spécifiques pour les plantes vertes, bonsaï, les orchidées, palmiers et des engrais de type 1-2-3. Ici en Hollande, les gens produisent leurs légumes, y compris en hiver. Ainsi cette marque aura des produits pour faire pousser ses plantes/légumes dans un petit potager d'intérieur. Pour ce type très spécifique d'utilisation, il faut des engrais spécifique. Quand on fait pousser en intérieur, il faut répliquer la lumière du soleil. Comme vous avez une lumière continue et constante, il faut des nutriments adaptés. Nous aurons aussi du substrat, de la cocolite (coco mélangé à la perlite) et aussi des produits 100% coco pour le marché français.

Pourquoi supprimer la perlite pour le marché français ? 

J'entend souvent que les gens n'aiment pas la perlite. Apparemment ils n'aiment pas voir ces petits cailloux blancs dans leur substrat. On ne va pas complètement la supprimer, on souhaite simplement offrir un produit en adéquation avec les attentes de nos clients. Ce qu'on entend sur le marché c'est que les gens préfèrent avoir un mélange terreau et coco plutôt que perlite et coco.

IMG 20160701 091550Je vois pas mal d'échantillons différents de coco posé sur cette table; êtes vous en train de changer votre coco ?

Est ce que ça va devenir un futur produit ? Je ne sais pas encore. Mais si le marché est intéressé, nous lancerons ce type de produit. Mais pas avant de vérifier que nos gammes d'engrais marchent bien dessus. On essaye toujours plein de mélanges différents, mais ça ne termine pas toujours en produit vendu sur le marché.

Quel est votre produit le plus vendu ?

En ce moment, Bloombastic est notre plus gros succès. Avant c'était notre stimulateur de floraison (bloom stimulator), mais dès qu'on a lancé le Bloombastic, ça a été un succés immédiat.

IMG 20160701 095502

Pourquoi les growers adorent le Bloombastic ?

A mon avis, au début, les consommateurs ont voulu l'essayer à cause du look de la bouteille. Mais une fois que les gens l'ont essayé, ils ont été impressionnés par les résultats. De notre côté, on connaissait le potentiel de de ce produit, et on savait bien avant son lancement que c'était un produit excellent !

Quel est son effet sur les plantes ? 

Les plantes poussent plus fort et plus vite ! Le poids de la récolte est amélioré. A la base notre stimulateur de floraison faisait le même travail, mais le Bloombastic un meilleur résultat final.

IMG 20160701 091515Vous avez lancer l'ATA NRG Bi-Bloombastic (une version à moitié bio). En tant que grower, si j'ai le choix entre Bi-Bloombastic ou Bloombastic, qu'est ce que tu me recommandes ? Et quel est le plus efficace des deux ?

Sans aucun doute, le Bloombastic est plus efficace. Bi-Bloombastic est composé en partie de produits bio. On dit que les produits bio sont meilleurs pour la santé mais est ce la vérité ? Je ne sais pas. Si le consommateur pense qu'il faut produire bio, alors je recommande le Bi-Blombastic. Le Bloombastic tout court est un engrais minéral, il est donc plus efficace.

Quel pays est votre plus gros marché ? 

Je ne vais parler des USA, car je n'ai aucun chiffre commercial sur cette zone. En Europe c'est l'Espagne et l'Angleterre.

Donc la France est-elle votre troisième plus gros marché européen ?

Pas encore, il faut se battre pour revenir ! Nos produits l'étaient en France il y a plusieurs années, mais à cause d'un changement de loi, la plupart de nos produits ont disparu des étalages. On a perdu beaucoup de clients et on va travailler dur pour revenir ! Le marché français est une de nos cibles principales en ce moment.

Les lecteurs d'Hortinews t'écoutent, qu'as tu à leur dire ?

Essayez nos produits ! Je suis sur ce marché depuis une vingtaine d'année, je pourrais vous en parler longuement. Mais je préfère que les produits parlent d'eux mêmes. Beaucoup de boutiques ont des échantillons à leur disposition. Essayez-les !

atami team

Nous suivre :